Projet d’économie sociale : le cas de Paysage Solidaire

La saison des récoltes extérieures est presque terminée pour Paysage Solidaire! Dans les dernières semaines, nous avons développé des partenariats avec plusieurs nouveaux restaurants de l’Île de Montréal qui consomment donc ultra local! Nous nous concentrons maintenant davantage sur la production et la vente de micro-pousses, cultures intérieures. Ces deux volets de vente ont été développés afin de procurer une source de financement additionnel à l’organisme, qui peut ainsi porter des projets de nature plus sociale pour lesquels les subventions ne sont pas au rendez-vous. Ainsi, un des volets du projet est de donner ou de vendre à moindre coût des fruits et légumes locaux aux organismes œuvrant en sécurité alimentaire.

Nous recherchons également toujours du support de partenaires du milieu et comptons depuis peu deux nouveaux partenaires financiers dans le projet. En effet, l’entreprise Québecor nous a accordé un don dans le cadre de son programme d’implication sociale. Il leur tient à cœur de s’impliquer dans la communauté et de participer au développement d’une société en forme et en santé, entre autres. Également, connaissant son implication dans le quartier et son engagement en faveur de la sécurité alimentaire, nous avons sollicité la participation de Mario Beaulieu, député du Bloc Québécois à la Pointe-de-l’île, au projet Paysage Solidaire. Nous sommes contents d’annoncer qu’il a répondu à l’appel et nous a donné une commandite. Cet argent aidera au développement et à la continuité du projet.