Verdissement de la rue de Marseille : un projet aux enjeux écologiques, esthétiques et sociaux

Jérémy Hamel est architecte paysagiste pour Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur (YQQ).
Il travaille sur les différents projets de verdissement de YQQ, notamment les ruelles vertes du programme Éco-quartier MHM. Margot Eli, journaliste interne de YQQ, l’a rencontré pour discuter d’un projet de verdissement sur la rue de Marseille.


Margot: Bonjour Jérémy! Merci de répondre à mes questions aujourd’hui. Peux-tu te présenter brièvement?

Jérémy: Je m’appelle Jérémy Hamel, je suis architecte paysagiste pour Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur.

M: Parle-moi un peu de ce projet de verdissement qui a eu lieu sur la rue de Marseille dans Mercier-Ouest…

J: Ce projet est commandité par l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et les végétaux ont été fournis par le Conseil régional de l’environnement de Montréal dans le cadre de la campagne ILEAU. YQQ s’est occupé de la mise en place du projet, de la plantation des végétaux et fera l’entretien et l’arrosage des plantes tout au long de l’été.

Ce projet de verdissement a débuté en 2017 quand l’Éco-quartier MHM a déménagé son point de service de Mercier-Ouest sur la rue de Marseille.  L’équipe s’est alors rendu compte de l’ampleur du phénomène d’îlot de chaleur créé par les espaces bétonnés devant les bâtiments et le manque de verdure.

Puisque les trottoirs cimentés étaient d’une taille disproportionnée par rapport au flux de piétons, l’idée était de réduire les îlots de chaleur à ces endroits en creusant des fosses de plantation.

Nous avons donc approché la ville pour proposer un projet de verdissement. De premières esquisses de projet ont été proposées à l’arrondissement en partenariat avec les propriétaires et les commerçants et après plusieurs modifications, nous avons finalement concrétisé le projet en 2019.

Six fosses de plantation ont été creusées (1,7 m. de large sur environ 4 m. de long). Leur taille permet de verdir au maximum l’espace tout en laissant des couloirs suffisamment grands pour la circulation des piétons. Des arbres ont été plantés au cœur de ces fosses et nous avons rajouté des vivaces autour des arbres, selon les conseils de Tina, notre horticultrice.

L’intention est de rendre l’espace plus agréable pour les piétons et de créer des milieux de vie pour la faune environnante. Prochainement, nous ajouterons des bacs de plantation que nous placerons le long des bâtiments. Normalement, le projet connaîtra une deuxième phase dans les prochaines années (verdissement jusqu’à la rue Lacordaire).

M: Quels végétaux avez-vous plantés et pourquoi?

J: Il y a trois espèces d’arbres : Malus profusion (pommier décoratif), Carpinus caroliniana (Charme de Caroline) et Maackia amurensis. Ce sont de petits arbres, aux couleurs différentes. Tina a choisi les végétaux en fonction de ces arbres (pour les complémenter en matière de couleur, de taille, etc.) mais aussi en termes de la floraison (plus le temps de floraison est long, plus on attire les pollinisateurs).

Nous avons opté pour des vivaces dont la zone de rusticité est adaptée aux  conditions urbaines locales.
Elles recouvriront bientôt le sol (on appelle cela un couvre-sol) ce qui empêchera les mauvaises herbes de pousser. Ceci n’étouffera pas l’arbre, dont le pied est protégé par une couronne de paillis.

« Verdir, c’est aujourd’hui un enjeu
de santé publique! »

M: Mais au fait, pourquoi verdir des espaces urbains?

J: Le verdissement aide à réduire les îlots de chaleur puisque les lieux verdis sont rafraîchis par le processus d’évapotranspiration. De plus, les plantes et les arbres créent de l’ombre, ce qui fait également baisser la température. Ensuite, les végétaux filtrent l’air en absorbant du gaz carbonique et en rejetant de l’oxygène. Ce sont les poumons de la Terre!

Verdir, c’est aussi créer des milieux de vie pour la faune urbaine. Chaque fois que l’on détruit des habitats naturels, il faut créer de nouveaux espaces pour les animaux et les insectes, car ils sont importants pour l’écosystème, même en milieu urbain.

Le verdissement a également un aspect social. Il rassemble et crée des liens entre les citoyens et citoyennes. Quand on est dehors en train de planter, les gens viennent nous parler, nous posent des questions, s’intéressent, nous aident, etc. Enfin, c’est beau! C’est l’fun de marcher dans une rue verte et fleurie!

     

Je dirais que nous nous devons de verdir, car il s’agit aujourd’hui d’un enjeu de santé publique! Il y a de plus en plus de vagues de chaleur et de dérèglements climatiques visibles et nous avons besoin de solutions pour éviter les catastrophes.

Par exemple, on constate que les pluies diluviennes sont de plus en plus fréquentes et que le réseau d’égout n’est plus capable de les gérer. Chaque année, il y a des déversements d’égouts dans les cours d’eau, car le réseau souterrain n’est pas fait pour gérer des quantités si importantes d’eau en si peu de temps.

L’eau a besoin d’être absorbée dans le milieu où elle tombe, au lieu de ruisseler dans les égouts et d’être traitée dans des usines. Déminéraliser la ville, c’est à dire enlever du béton, permettra à l’eau d’être captée et drainée sur place. Ça fera également des économies énormes sur le plan du traitement des eaux.

Faire preuve de résilience, c’est aussi observer, réfléchir et agir de manière sensée, pour mieux gérer les problèmes liés aux dérèglements climatiques tout en respectant les lois de la nature.
Au lieu de créer de grosses cuves de béton pour capter l’eau (et de repousser le problème de débordements), il est préférable de construire des espaces verts, à la surface, qui capteront l’eau, la retiendront, et deviendront des milieux de vie pour la faune et la flore… Tout le monde serait gagnant!

M: Est-ce que YQQ à d’autres projets de verdissement en cours?

J: Oui! Nous sommes actuellement en train de terminer le chantier des « 3 tronçons », au bout de la promenade Luc-Larivée et nous avons aussi des projets de ruelles vertes en cours avec le programme Éco-quartier MHM, entre autres…


Restez à l’affût pour plus d’informations à venir sur ces projets!

Suivez nous !

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On LinkedinVisit Us On Instagram